Pierre Sibille (Paris)

BANDO end

CATCH ME I’M FALLING – Sortie le 23 Février

Pierre Sibille annonce la couleur « organique » de ce nouvel album avec un groove martelé sur le pédalier basse de son Hammond. Ces 15 nouveaux titres sont le fruit de son travail sur cet instrument de légende, le B3. Cette musique Soul Blues est un langage universel et pour ce nouvel opus, Pierre a réuni une bande de musiciens exceptionnels qui « parlent couramment ce langage » : du blues de Richard Arame à la batterie de Moses Patrou, du sax de Michel Gaucher aux percussions de Jaco Largent… Jon Handelsman, David Walters, Pierre Chabrèle, Henri Dorina, Philippe Jardin, Jerome Buigues, Laurent Menier, Gabriel Equerre, François Gomez, Gérard Murphy, James Powel, Franck Taieb, Christophe Violland… Les beat makers Tee Two Mariani et Earl Broadfinger et les voix de Valerie Simpson, Kania Allard et Joniece Jamison. Les chansons sont chargées de rencontres et d’expériences, de « Lou Full of Joy » écrite pour sa fille cadette en passant par « Light in Senegal » en duo avec Valerie Simpson, de Claude Lemesle qui signe l’adaptation de « SmartPhone Blues » (La fille de l’iPhone) à sa rencontre avec Jack Robinson qui écrit la plupart des textes en anglais… A noter aussi une émouvante version de «Mon Camarade» de Léo Ferré… Cet album est riche de tout ça ! ECOUTEZ…

Pierre Sibille fait partie de ces rares musiciens français à s’être implanté avec succès outre Atlantique. Son album « Since I Ain’t Got You » avait reçu un excellent accueil de la presse US… C’est grâce à la force de son désir de jouer et de chanter qu’il parvient à convaincre Nick Ashford et Valerie Simpson de lui ouvrir les portes du légendaire club New Yorkais, le « Sugar Bar », où il officie comme « musicien-résident» depuis plus de 3 ans. De retour d’un festival à Dakar, Sibille compose « Light in Senegal », témoignage de la condition des enfants des rues dans cette ville. Cette chanson abolit toutes frontières artistiques, géographiques, sociales et humaines pour en faire plus que jamais le langage de la liberté et un projet d’action au profit des centres qui sortent les Talibés* de la mendicité pour leur procurer une véritable éducation. De nombreux artistes touchés par cette cause ont donné leurs voix, Sister Coumbis, Make iT Real, Mano Camara… La résonance ira jusqu’à New York où Valérie Simpson n’hésite pas à apporter son soutien à ce projet qui lui tient à coeur. (*) Elève coranique abandonné au soin d’un marabout par des familles pauvres.

TEASER ALBUM

VIDEO CLIP

THE SUGAR BAR